Swarthmore College

Alors.

Ce mercredi matin, nous avons marché d’un pas vif (il ne sera pas dit que nous n’avons pas eu d'activité sportive durant notre séjour : 10 km aujourd’hui !)  vers Swarthmore College, autrement dit l'université. Donc, petite mise au point : ici, collège se dit Middle School et université se dit “college” !

On Wednesday 25th October, we first went to the high school library to work on our workbooks and to prepare the visit to New York City. After that we visited a university next to the high school. We had a guided tour of the campus and of one of the libraries. In the evening, I went to an Italian restaurant with my host family. Then I just went back home.

Emilie 

This morning in block 1, we left to go to Swarthmore College. We walked for an hour to the college. A French professor welcomed us. Then we started to visit the campus with three other professors. Our tour guide was a college student. Then we had a break so we could have breakfast in the cafeteria. We then went to the language room. In this room students can study and even create movies. Finally we went to the college park and our guide went back to class. We had the opportunity to have our lunch on the campus before walking back to the high school. We arrived for block 4. My group and I had a presentation on French politics to present to a French class. Once this was done we attended the end of the lesson. After school, I went to see Elisa's partner and we went to a mall with her friends for shopping. Then my correspondent, Olivia, picked me up after her training and we went home.

Emma

On Wednesday we went to Swarthmore college, that was so big and so cool! There was a huge park and a lot of buildings. The admission fees to this college are expensive and it's around $65,000 but we can study a lot of different subjects. After the visit of the college, we walked back to the high school and we went back home at 2.05pm.

Arthur

Attention, le texte qui suit est un peu long… à lire uniquement si vous avez le temps !

Il faut comprendre que l’entrée à l‘université est peut-être l’une des plus grandes différences entre la société américaine et la société française. En effet, nous sommes très attachés encore à l’accès libre et quasi-gratuit, sans sélection, à l’université française, même si tout cela est fortement débattu dans notre pays. Aux Etats-Unis, les lycéens doivent passer un test appelé SAT, et parfois d’autres tests encore, comme le TOEFL pour Swarthmore. Et selon votre résultat, vous pouvez entrer dans des universités plus ou moins cotées (le haut du panier, ce sont les universités de la Ivy League). Les résultats aux tests vous ouvrent les portes d’une université, votre candidature sera étudiée et éventuellement validée, si votre profil (activités extra-scolaires, compétences) convient. Alors vient la question du financement. Le coût d’une année de formation à Swarthmore est de 65 000 dollars, coût qui peut baisser en proportion du revenu de la famille de l’étudiant, mais reste conséquent tout de même. Cela contraint d’ailleurs de nombreux étudiants américains à s’endetter pour financer leur formation universitaire. Une fois votre candidature validée et financée, vous accédez à un campus assez idyllique : nature, technologies, trois grandes et sept bibliothèques, cafétérias, logements, activités de sport et de loisirs sont autant de ressources mises à la disposition des étudiants. Nous avons même pu contempler - et toucher ! - une édition imprimée du 16e siècle des Canterbury Tales de Chaucer.

Toutes ces informations nous ont été communiquées par notre guide d’un jour Art Davis, un/e étudiant/e de Swarthmore. Art s’est en effet présentée comme de “genre neutre”, et on voit bien que les étudiants sont fortement impliqués dans les débats sur les identités, puisque la rentrée universitaire s’ouvre avec une série de débats sur la “compréhension des cultures et identités”.

Terminons ce petit (!) aperçu de la vie étudiante américaine avec les propos de Art :

 

“La question est de savoir ce qui vous intéresse. Regardez autour de vous. Il y aura quelque chose qui vous fera dire : je veux être là. On peut toujours chercher de l’info sur des sites web, tout ça, rien de remplace cette sensation.”

 

Pour ces moments étonnants et si chaleureux de cette matinée à l'université, nous remercions les professeurs de Français qui nous reçoivent au Strath Haven High School, Chris Kimball Kelly, Suzanne Stadnicki et Pamela Kaneda, ainsi que les professeurs de Francais de l'université Swarthmore : Carina Yervasi, Alex Gueydan Turek et Micheline Rice-Maximin.

Et, surtout, si vous avez lu jusque là, bravo !! Quel courage ! wink

 

 

Search